Le Mot du Président (Pion f 152)

Chers Amis,

Suite aux changements d’exercice social intervenus tant à la Fédération francophone qu’à la Fédération nationale, le mois de novembre est devenu le mois privilégié des assemblées générales ordinaires. L’occasion de dresser le bilan des actions menées récemment aux divers niveaux de pouvoir.

A la Fédération francophone, les résultats sont encourageants, spécialement au niveau de la Direction des tournois et de la Direction de la jeunesse:

  • les Interclubs F.É.F.B. demeurent la compétition phare de notre association malgré une baisse du nombre d’équipes participantes;
  • la réforme des Individuels F.É.F.B. porte ses fruits même si des réajustements se sont avérés nécessaires;
  • bénéficiant désormais de formations régulières, notre Elite jeunesse s’affirme de plus en plus, au niveau national mais aussi au plan international ;
  • le circuit J.É.F., censé vulgariser la pratique du jeu auprès des jeunes, connaît à son tour une seconde… jeunesse!

Ajoutons à cela d’autres motifs de satisfaction, tels la stabilisation du nombre d’affiliés et de clubs en activité ainsi que le succès sans cesse croissant des formations de moniteurs, et vous comprendrez qu’au sein du Conseil, nous nourrissions un certain optimisme pour l’avenir.

La promotion scolaire, la procédure juridictionnelle menée contre la Communauté française en vue de la reconnaissance de la F.É.F.B. comme Fédération sportive, l’accroissement de nos effectifs ainsi que la redynamisation de compétitions moins florissantes comme le championnat inter-écoles, le championnat de parties rapides et l’inter-ligues retiendront aussi toute notre attention au cours des mois à venir.

A la Fédération nationale par contre, les dérapages se sont succédé ces derniers temps ; parmi les échecs les plus retentissants, épinglons l’absence d’équipe nationale au dernier Championnat d’Europe par équipes, un accompagnement calamiteux de nos jeunes aux compétitions internationales et un début de saison chaotique aux interclubs nationaux, sans compter une organisation minimaliste à venir du Championnat de la Belgique de la Jeunesse 2012.

Des lueurs d’espoir se sont toutefois fait jour lors de la dernière assemblée générale: les nominations de Damien André et de Jan Rooze comme administrateurs annoncent davantage de dynamisme et de sérieux au sein du Conseil. Dans ce cadre, la présidence de Günter Delhaes peut également s’avérer un atout non négligeable, si son travail est par priorité consacré à la satisfaction de l’intérêt général. Enfin, la volonté clairement exprimée par la V.S.F. de réaliser dans les délais les plus brefs la réforme structurelle dont la F.R.B.É. a cruellement besoin est également porteuse d’espoirs ; l’attente à cet égard n’a que trop duré, en effet.

Un petit cocorico pour terminer : deux équipes francophones mènent actuellement la danse au sommet de la hiérarchie des Interclubs nationaux : Charleroi 1 et Ans 1. Au seuil de la nouvelle année, nous ne pouvons leur souhaiter qu’une chose : qu’elles parviennent à maintenir leur suprématie jusqu’au terme de la saison, comme ce fut le cas pour Liège et Namur il n’y a guère.

Meilleurs vœux et joyeuses fêtes de fin d’année à tous!

Fabrice Grobelny